Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Le Puy-Santiago-Fisterra en 2009 > Le trajet > Le Camino Frances - Côté Espagnol

VILLAFRANCA DEL BIERZO - SARRIA

-------------------


Dimanche 21 Juin

Nous quittons le gîte vers 7h 30. Nous avons le choix entre deux chemins : le camino duro réputé difficile et l'autre parallèle à la route dans la vallée du Valcarce. Pierre préfère "el duro", pour ma part j'opte pour la vallée car il y a le O'Cebeiro qui nous attend et il semble bien que ce ne sera pas du gâteau. Nous nous rejoignons à Trabadelo après une dizaine de km. Il fait très froid, on se gèle. Nous sommes obligé de mette une main à tour de rôle dans la poche du k-way pour éviter l'engourdissement des doigts malgré les gants. Pour le moment le chemin est vallonné sans plus mais il se redresse subitement vers Ruitelan. A la sortie de Las Herrerias, un panneau indique aux cyclistes de rester sur la route. Nous n' écoutons pas et prenons le sentier des piétons. Mauvaise décision car ce ne sera que poussettes sur 3 km avant d'atteindre La Faba. La forêt recule et dégage la vue sur les montagnes environnantes. Juste avant le col, nous passons dans la province de Lugo. Le col O'Cebeiro est enfin atteint, il précède de peu le village du même nom. Une petite stèle se dresse sur le bord de la route et montre tous les chemins menant à Compostelle. Petite descente avant d'arriver à l'Alto de San Roque. Il nous reste encore une ascension : l' alto de Poio. La dernière partie avant d' arriver au sommet est très escarpée . Sitôt le col passé le dernier grand obstacle est franchi sur la route conduisant à Saint Jacques de Compostelle. Nous en avons fini avec les grosses difficultés. Il est certain que cette journée est bien plus dure physiquement que la précédente. La montée de la Cruz del Ferro et de l' O'ceibeiro ne se ressemblent pas. Arrivés à Tricastela une variante nous permet de passer par San Cristovo do Real pour atteindre le monastère de Samos. Nous choisissons celle ci. Un beau chemin de forêt nous y amène. Le Monasterio San Julian y Santa Basilica dit "de Samos" est l'un des plus anciens couvents du monde occidental. Il date du V siècle. Pendant la guerre contre Napoléon, il sera transformé en hôpital militaire. Nous n'avons pas le temps de nous y arrêter pour admirer l'orgue (et ses 3850 tuyaux), le cloitre (le plus grand d' Espagne avec une longueur latérale de 56 x 56 mètres) et sa bibliothèque de 30000 ouvrages. C'est dommage. A l'extérieur, ses grilles ont pris la forme de la coquille St Jacques. Nous repartons sous une chaleur torride. La différence de température avec ce matin doit avoisiner les 36°. Nous atteignons Sarria et involontairement dépassons notre gîte si bien que l'on doit revenir sur nos pas. Magnifique gîte dans la verdure à l'écart de la ville. Nous n'aurons pas l'occasion de profiter beaucoup car le brouillard commence à tomber.

Nous avons parcourus 76,5 km pour 5h45 passées sur le vélo.


Retourner au contenu | Retourner au menu