Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Lisbonne-Santiago en 2016 > Le Trajet > Espagne

Thui - Calda de Reis
----------

Samedi 28 Mai 2016

Il a plu toute la nuit. Ce matin les averses sont fréquentes mais assez courtes. Aussi il faut se préparer en conséquence. Tous les sacs sont bâchés,  les vêtements de pluie enfilés et nous partons vers o’ Lorrino. Une tentative de suivre le chemin échoue trop de boue. On se résout à suivre la route jusqu’à o`Porrino puis on verra bien l’état du chemin à ce moment là. Il y a des croisements de partout. Une vraie horreur pour trouver la direction. On va, on revient, on repart et tout cela sous les averses qui ne durent que quelques minutes mais assez drues pour nous obliger à mettre et enlever à chaque fois nos vêtements de pluie. Passé O`Porrino nouvelle tentative pour récupérer le chemin. Impossible bien trop humide et la route devient dangereuse par le passage des camions. Après de longues recherches nous dénichons une petite route qui nous mènera à Redondella.  Le balisage dans cette ville est aléatoire, discret, parfois inexistant donc on se perd. Heureusement l’amabilité portugaise ne se dément pas et un monsieur nous accompagne à pieds à travers la ville et les ruelles étroites. Un vrai labyrinthe. On passe devant le très beau refuge des pèlerins pour atteindre la sortie de la ville. Direction Arcade avec moitié chemin moitié route. Nous trouvons une cafeteria qui nous sert rapidement  un hamburger avec coca car la pluie menace à nouveau. Elle nous rattrape très vite et s’arrête dans les 10 minutes suivantes pour reprendre de plus belle immédiatement. Ce coup ci c’est un orage fort, assez violent pour nous obliger à nous arrêter et nous refugier sous un arbre. Le chemin redevient boueux, on traverse plusieurs ruisseaux avant d’arriver à Pontevedra. Il y a maintenant de plus en plus de pèlerins, Santiago n’étant plus très loin. La ville de Pontevedra est traversée sans difficultés, les flèches jaunes étant omniprésentes. Passage devant la superbe église Virgen del Camino puis la route nous emmène à Caldas de Reis. Les pèlerins étant en grand nombre et la pluie aidant, il n’est pas facile de trouver un logement. On en déniche enfin un, il n’est pas question de faire les difficiles et bien nous en pris car dans quelques minutes suivantes,  il se met à tomber des cordes.  En fin d’après midi, la pluie ayant cessée on en profitera pour visiter la ville et aller toucher l’eau brulante des sources, Calda de Reis étant une station thermale réputée depuis les romains pour ses eaux chaudes.

Distance parcourue 70,80 km – 4h55 de pédalage – vitesse moyenne 14,37 km/h – vitesse maxi 46,19 km/h – Calories dépensées 2122 – dénivelé positif 907 mètres -  dénivelé négatif 918 mètres

Retourner au contenu | Retourner au menu