Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Seville-Santiago en 2018 > Le trajet > Via de la Plata
Séville – Castilblanco de los Arroyos
02 Mai 2018

Ce matin, nous avons décidé, après avoir renvoyé nos housses vides par la poste de passer toute la matinée à visiter la ville. Vers les midi nous traversons Séville. On a de la chance car notre logement se situe pratiquement sur le chemin de la Plata. Comme nous n'avons qu'une demie journée, nous effectuerons seulement un petit parcours qui nous permettra de sortir de la ville et de se mettre en jambes pour mieux démarrer le chemin demain matin. Les pistes cyclables se croisent de partout et on ne sait laquelle prendre. Aussi on se perd et heureusement qu'un aimable cycliste  nous invite à le suivre pendant plus de 10 kilomètres. Un bienfait car on ne se serait jamais retrouvé à travers ce labyrinthe. Il nous quitte à Santiponce mais à partir d'ici, les flèches jaunes indiquant tracé du chemin commencent à apparaître. Nous trouvons une épicerie ouverte et en profitions pour acheter quelques victuailles qui seront mangés sur un banc. Il fait beau mais un peu frais. Après ce repas vite avalé, nous rencontrons deux pèlerins piétons qui commencent eux aussi La Plata. Quelques kilomètres plus loin, nouvelle rencontre avec deux Hollandaise qui ont fait le choix du vélo avec assistance électrique. On discute un moment avec elles puis nous repartons étonnés de voir qu'elles ne possèdent aucun guide et envisagent de faire au moins 100 km par jour. Visiblement, elles n'ont pas préparé ce parcours et vont sûrement avoir quelques surprises.Nous quittons le chemin et prenons la route car le guide nous informe d'un passage impossible pour les vélos. Dés la sortie de Burginos, une montée de 10 kilomètres nous attend. Elle n'est pas très dure et se franchit facilement mais avec l'impression de ne jamais finir. Quand nous arrivons à Castilblanco, on se dirige vers l'auberge municipale. Elle est donativo (on donne ce que l'on veut) mais avec 40 lits dans un dortoir. On préfère se diriger vers le centre de la ville où un passant nous indique une pension. Comme elle est très convenable nous la prenons immédiatement.
Kilométrage pour cette courte étape 46 km, 3h12 de pédalage, dénivelé positif 506 mètres.
Retourner au contenu | Retourner au menu