Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Lisbonne-Santiago en 2016 > Le Trajet > Portugal

Santarem – Fatima
--------------

Dimanche 22 Mai

Apres le petit déjeuner, nous partons faire un petit tour dans Santarem pour voir la grand place et sa cathédrale. De magnifiques azulejos (faïences sur les murs peintes en bleu vif) représentant des scènes de la vie quotidienne placardent les murs. Puis nous reprenons la route qui nous mènera à Azoia de Baixo puis rapidement à Arneiro das Milhariças. Juste avant Arneiro nous rencontrons sur le chemin un ermite devant une hutte qui nous fait signe de s’arrêter car il possède  un tampon pour notre credentiale. Nous allons le voir et faisons connaissance d’une personne tout à fait charmante : il se nomme Francisco et passe son temps là, assis attendant les éventuels pèlerins de passage. Il possède un livre d’or signé par une liste impressionnante de personnes de toutes nationalités l’ayant côtoyé dans ce lieu. C’est avec grand plaisir que nous nous soumettons à la séance de photos souvenirs et promettons de les lui envoyer. C’est tout ce qu’il attend en retour,  son seul petit bonheur passager. Nous garderons de lui un très bon souvenir,  une rencontre agréable avec un personnage typique comme on aimerait en rencontrer souvent sur le chemin.  Nous repartons et suivons toujours les flèches qui indiquent  la direction de Fatima mais le chemin devient boueux, extrêmement abrupt. Malgré la recherche d’une autre solution nous sommes obligés de constater qu’il n’y a pas d’autres possibilités, on doit continuer. Après avoir sué énormément,  au sommet de la colline, le chemin passe devant des moulins à vent désaffectés. On aimerait bien se restaurer un peu mais il est dimanche et tout est fermé. A Monsanto enfin un bar ouvert mais qui ne sert que des boissons pas d’aliments. Un coca fera l’affaire et c’est le ventre toujours vide que nous reprenons le chemin. Sitôt Covao do Feto passé une énorme montée se dresse devant nous, épuisante et dès son sommet sur une aire de pique-nique on peut apercevoir toute la plaine en contrebas.  Quel panorama incroyable ! Descente spectaculaire vers Minde dans le fond de la vallée. En certains endroits, les vélos ne peuvent pas suivre le chemin piétonnier. C’est interdit car très dangereux aussi nous suivons la route. Passé Covao do Coelho nous décidons de garder la route car la fatigue est là, résultat de cette journée épuisante. Tout au long de cette route et jusqu’à Fatima nous rencontrerons des groupes de personnes qui portent parfois une énorme croix haute d’au moins 2 mètres. Ce sont de fervents croyants qui se dirigent vers le sanctuaire de Fatima lieu ou comme Lourdes en France, la Vierge Marie serait apparue à trois enfants qui gardaient leur troupeau. Nous visiterons ce sanctuaire demain mais pour le moment il est temps de se poser dans une petite auberge à seulement deux kilomètres de Fatima.

Distance parcourue 58,5 km – 4h49 de pédalage – vitesse moyenne 12,11 km/h – vitesse maxi 44,64 km/h – Calories dépensées 1963 – dénivelé positif 1081 mètres -  dénivelé négatif 864 mètres


Retourner au contenu | Retourner au menu