Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Seville-Santiago en 2018 > Le trajet > Via de la Plata
San Pedro Rozados - Zamora
09/05/2018

Nous partons vers les 7h30 après un bonne nuit car le dortoir a été calme ce qui est rare dans ce genre d’établissement. Nous avons fait la connaissance d' une personne de Saint Roman d’Isère bien sympathique. Il est agréable de revoir de temps en temps ses compatriotes et aussi de parler français. Il était revu de déjeuner au bar mais il est fermé. Cela ne nous arrange pas car on sait très bien que le premier bar sera à Salamanque et jusque là on aura le ventre vide. Bref on fera avec. Il fait frais un épais brouillard nous entoure. Il fait donc presque nuit et nous sommes obligés de faire très attention aux voitures qui arrivent par derrière et nous doublent. Dans la banlieue de Salamanque un bar est enfin ouvert avec ce froid un café sera le bienvenu. Nous repartons et quelques km plus loin, Corinne s'aperçoit qu'elle a laissé son sac à dos dans le bar. Un petit aller retour et nous nous retrouvons devant le pont de Salamanque. Belle ville pleine de curiosités. A visiter impérativement. Comme mon dérailleur me pose quelques problèmes, je décide de m’arrêter chez un réparateur de la ville pour lui monter le problème. Il doit me le garder plus d'une heure aussi, pendant ce temps, nous jouons aux touristes. Quelques réglages effectués et je récupère mon vole et enfin nous pouvons partir. La sortie est assez difficile à trouver mais il n'y a pas de montées et on roule sur une bonne route. Donc on avance bien. Quelques petits villages sont traversés avant de s’arrêter pour faire quelques provisions à Calzada de Valdunciel. A la boulangerie, la patronne nous propose de remplir nos gourdes avec de l'eau fraîche, Les gens sont vraiment accueillants dans cette région. Nous garderons la route jusqu'à Corrales del Vino car le chemin doit traverser des zones inondables et des passages sablonneux. Nous ne voulons pas prendre de risques. Nous suivons maintenant une toute petite route qui traverses de charmants villages et qui nous emmène jusqu'au pied de Zamora ou nous avons décidé de faire étape. Cette ville est entourée par un espèce de rempart : la Muraille : elle est perchée sur une colline que nous devons gravir pour arriver à l'office du tourisme. Pas évident de rouler dans ces petites ruelles. L'office nous indique un logement mais il faut redescendre tout au bas et suivre la muraille. Après maintes difficultés nous trouvons enfin l'habitation.

Total de km 99, pou 5h56 de pédalage. Dénivelé positif 514 mètres.
Retourner au contenu | Retourner au menu