Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Seville-Santiago en 2018 > Le trajet > Camino Sanabres
Puebla de Sanabria – A Gudina
12/05/2108

Nous partons ver 7h45. Il fait froid aussi j'enfile un collant car je ne veux pas me geler comme hier. Nous contournons la ville de Puebla et restons sur la route. Quelques villages sont traversés et juste à la sortie de Requejo, la montée s'accentue fortement en fait c'est le pied d'un col. Vers le milieu, des panneaux nous invitent à nous détourner pour éviter les travaux sur la route. On n'a pas compris que cette déviation est conseillée aux piétons et on se met dans une galère avec un chemin pierreux au possible qui monte terriblement (12%) ce qui nous oblige à mettre plusieurs fois pied à terre. Le guide nous indique de ne pas prendre la route car il y a des tunnels longs, dangereux non éclairés. Aussi on garde le chemin jusqu'au col de Padornelo. Il fait de plus en plus froid et au sommet nous sommes accueillis par une espèce de bruine gelée, en particules de glace qui ressemble à de la neige fondue. Nous descendons le col lentement, le GPS affiche 3 degrés donc en température ressentie on doit être proche du zéro. On arrive à Lubian pour faire quelques provisions mais il n'y a rien. Heureusement une personne qui passait (sur les 10 ou 20 du village) nous indique un point de ravitaillement. Petite épicerie bien sympathique, la dame nous coupe des rondelles de saucisson, nous rajoute du pain des bananes et un coca. Parfait pour le midi. On ne peut quitter les vêtements  du collant à la veste tellement il fait froid. On ne sait pas si l'on préfère les montée pour se réchauffer ou les descentes pour se reprendre un peu. Je ne sens plus mes pieds. On attaque le deuxième col de a journée. Le premier à culminé à 1350 m, le second ne devrait être que de 1250 m. Nous gardons une petite route montante car on veut encore éviter des tunnels. Le vent, de face nous gêne beaucoup. Au sommet du col d'A Canda changement de province. Il y a tellement de panneaux pédestres que l'on se sait lequel prendre. Il faut faire attention, on n'a pas droit à l'erreur sinon retourner sur ses pas nous mettrait en grandes difficultés. Un troisième col nous attend celui d' O Canizo beaucoup plus facile et de seulement 1085m d'altitude. Une bonne descente nous emmène à  A Gudina. On galère pour trouver un logement car les indications du guide sont incomplètes soit ils sont déjà complets. En fin de ville, on trouve quand même de la place dans un hôtel.

Nombre total de km : 61 pour 4h52 de pédalage. Dénivelé positif 1001 mètres.
Retourner au contenu | Retourner au menu