Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Madrid-Santiago en 2017 > Le Trajet > Le chemin de Madrid
MATAELPINO-SEGOVIE
------------------

25/05/2017

Nous partons vers les 7 heures après avoir pris un thé dans la cuisine. Forte montée dés la sortie de la ville et c’est à ce moment que je m’aperçois que j’ai oublié mon sac à dos à l’auberge. Ce doit être la fatigue de la veille car ne pas sentir le manque de poids sur le dos est quand même bizarre. Retour à la case départ  et heureusement que les asiatiques rencontrés dans le dortoir sont encore là et peuvent m’ouvrir car la porte une fois fermée, par sécurité, elle ne s’ouvre que de l’intérieur ou par la clef posée sur la table ce matin. A Navacerrada un café ouvert nous permet de déjeuner. Nous nous renseignons sur la route à suivre mais chaque personne nous en indique une différente si bien que nous montons et descendons la ville plusieurs fois et décidons de faire confiance au GPS.  Direction Cercedilla qui est la base de la dure épreuve vers la montée de la Fuenfria. Dés la sortie de la ville, nous ne sommes  pas déçus, la route est raide mais nous montons tranquillement. La nuit ne nous a pas permis de récupérer complètement  du parcours d’hier.  Nous arrivons dans un passage qui s’avère être une ancienne voie romaine empierrée et  impossible à franchir.  Ce dimanche est  le jour de l’ascension. Il y beaucoup de monde et, fait étrange,  les écoliers sont de sortie avec leurs professeurs. L’un deux nous indique un autre chemin et nous fait revenir sur nos pas pour prendre un sentier un peu plus roulant. La piste est correcte mais monte terriblement et nous devons nous arrêter chaque  kilomètre pour faire une pause.  Les piétons nous doublent  et vont plus vite que nous.  Deux ou trois heures plus tard, nous sommes sur le haut de la montagne mais malheureusement pas encore arrivés.  Le chemin s’aplatit sur les 3 derniers kilomètres avant  d’arriver au somment de la Fuenfria qui culmine à 1797 mètres d’altitude.  Une longue pause nous permettra de récupérer un peu.  La descente de 20 kilomètres  est rapide parfois sur route goudronnée, parfois sur chemins pierreux.  Arrivés au bas nous empruntons une piste cyclable qui nous mènera directement en plein cœur de Ségovie. Un petit tour à l’office du tourisme lequel nous indique une bonne adresse dans une auberge qui accueille les pèlerins. Journée éprouvante mais moins que celle d’hier bien que nous soyons beaucoup fatigués. La chaleur doit y être probablement pour quelque chose.

Total km : 55 -  Heures passées sur le vélo : 3h07  - Dénivelé positif : 1100 mètres

Retourner au contenu | Retourner au menu