Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Lisbonne-Santiago en 2016 > Le Trajet > Portugal

Le voyage jusqu’à Lisbonne
------------------------

Jeudi 19 Mai 2016

Quatre jours avant de partir nous apprenons qu’il y aura une grève des trains français. Vérification faite deux jours avant de partir, notre dernière correspondance entre Bordeaux et Hendaye sera supprimée. Nous décidons donc de prendre la voiture de Corinne jusqu’à Irun en Espagne d’où part le train de nuit qui nous mènera jusqu’à Lisbonne. Départ vers les 8 heures du matin d’Alès  et nous arrivons vers les 16 heures à Irun. Notre problème le plus urgent est de trouver un parking qui nous gardera la voiture pendant notre trajet. Celui de la RENFE  (la SNCF espagnole) ne pratique pas les forfaits. On doit repartir en ville pour chercher une solution et  trouvons le parking Pio xii dans un sous sol qui nous propose un mois pour 70 euros. On le prend immédiatement car Il n’est pas très loin de la gare, gardé et  parfaitement sécurisé. On regagne la gare mais Il faut maintenant démonter les vélos et les insérer dans la housse prévue car c’est une obligation si on veut les prendre avec nous dans ce train. Travail vite accompli en 30 minutes et vers 18 heures le train arrive. On peut monter à bord mais dans la cabine rien n’est prévu pour les vélos et on doit les entasser avec pas mal de difficultés dans l’espèce de recoin faisant office de salle de bains. Au moment de partir, une dame veut monter avec son chien. Le contrôleur  lui réclame 32 euros pour le chien ce qu’elle refuse car elle prouve que la dernière fois elle n’a payé que 7 euros. Apres maintes discutions, elle est enfin autorisée à monter et le train démarre avec 15 minutes de retard. On a du prendre une cabine spéciale pour deux personnes sinon les vélos même sous housse n’étaient pas admis. Il y a deux lits superposés, un WC, un petit lavabo et luxe suprême une douche. Malheureusement cette mini salle de bains est entièrement occupée par les vélos donc impossible de s’en servir. Le train a pris sa vitesse de croisière et s’arrête plusieurs fois dans des gares espagnoles. Nous atteindrons le Portugal et Lisbonne demain matin.

Retourner au contenu | Retourner au menu