Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Le Puy-Santiago-Fisterra en 2009 > Le trajet > Le chemin vers Fisterra

FISTERRA - SANTIAGO DE COMPOSTELA

--------------------------


Jeudi 25 Juin

Départ du gite vers 8 heures 30. Pierre désire aller à Muxia où selon la légende, la Vierge serait apparue à Saint Jacques dans un bateau en pierre. Ses récifs rocheux sont considérés comme les restes du bateau. Ne voyant pas beaucoup d'intérêt ni de curiosités dans cette ville je préfère retourner directement vers Saint Jacques. En suivant le bord de plage, nous jetons une dernière fois un œil sur Fisterra qui apparait encore derrière nous. Nous passons le port de Corcubion, c'est la marée basse, les eaux se sont retirées. Apres 16 km, nos chemins se séparent. Pierre part vers Muxia, je décide de prendre la même route qu'à l'aller. De temps en temps, je croise un grenier à blé surélevé pour ne pas que les rats ou autres animaux puissent s'y introduire. Le crachin est de la partie, je dois mettre mon K-way. Puis c'est une petite averse et enfin quelques rayons de soleil. En moins de 10 minutes, on peut passer de la pluie au grand beau temps. Exactement comme en Bretagne. Ce cycle sera continuel jusqu'à Santiago. J'ai vite compris qu'il suffisait de s'arrêter quand la pluie arrive, à la première goutte, de s'abriter pour repartir quelques minutes après sans avoir été mouillé. Malheureusement, la route est alors détrempée et à cause de la vitesse de la roue arrière, l'eau remonte très haut dans le dos. C'est désagréable et particulièrement froid. Vers 13 heures 30, je reçois un téléphone de Pierre qui m'informe qu'il quitte Muxia pour rentrer aussi à Santiago. Je me rends au gite de la veille, il n'a plus de places libres, mais juste à côté, un autre peut nous accueillir. Il n'est pas terrible mais cela fera l'affaire pour une nuit. Je pose le vélo et le regarde avec reconnaissance. Il m'a accompagné pendant tout ce périple et je viens de faire le dernier tour de pédales. Mes plus grands remerciements vont vers ce véhicule qui est devenu au fil des jours plus qu'un compagnon, presque un ami. Cette après-midi, en attendant Pierre, je vais m'informer sur le chemin à suivre pour aller à la gare des autobus et surtout combien de temps il me faudra pour l'atteindre samedi matin. Je passe aussi à la poste pour prendre ma housse, élément indispensable pour le transport du VTT par le bus. De retour vers 18 heures, Pierre est arrivé, il est un peu fatigué et s'endort aussitôt. Vers 20 heures nous allons acheter quelques victuailles que nous mangerons dans la chambre puis dodo réparateur. Demain sera un autre jour.....

86 kilomètres parcourus pour 4 heures 40 passées sur le vélo.

Au final le compteur accuse plus de 1750 km auxquels il faudra en rajouter quelques uns de plus pour les déplacements hors sentier.

Retourner au contenu | Retourner au menu