Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Le Puy-Santiago-Fisterra en 2009 > Le trajet > Le GR65 - Côté Français

FERME DU BARRY - ARTIX

----------------------


Mercredi 10 Juin

Aujourd'hui est une journée spéciale car nous devons trouver une gare SNCF, le fils de Pierre doit rentrer. Apres consultation de la carte, nous en voyons une à Artix. Cette ville à l'avantage de nous détourner que très peu de l'itinéraire initial. Nous partons vers les 8 heures 30 laissant les deux couples de piétons ayant séjournés avec nous à la ferme. Il fait très beau, nous longeons la voie ferrée puis traversons une route nationale. Après avoir suivi un moment le fleuve Adour, nous contournons Aire sur Adour pour atteindre de nouveau la route. Nous devons l'emprunter sur quelques kilomètres et il faut faire attention car il y a beaucoup de voitures et de camions qui nous doublent à vive allure. Enfin nous prenons un sentier qui nous emmène à Miramont-Sensacq. De cette ville nous avons un premier aperçu sur les Pyrénées. On peut apercevoir encore de la neige sur certains sommets. A partir d''ici nous devons nous séparer du vrai chemin de Saint Jacques pour rejoindre la ville d' Artix. Nous prenons donc la route goudronnée et après une dizaine de kilomètres, au haut d'une côte, je m'aperçois que le frein avant est tout mou et ne freine plus. Effectivement, une plaquette tombe à terre. Elles ont été probablement mal accrochées la veille et nous passons 45 minutes pour remettre tout en place. Il faudra quand même le faire vérifier par un spécialiste dans une prochaine étape. Pour le moment nous fonçons vers Artix. La gare est si petite que même le préposé ne sait pas trop quel train il faudrait prendre pour mettre le vélo. Il y en a bien un mais les vélos ne sont pas acceptés. Solution, il faut le démonter et l'emballer dans un carton trouvé chez un marchand de télévisions. Autre problème, Artix ne se trouvant pas sur le chemin de Compostelle, il n'y a pas de gite, juste un hôtel/restaurant qui veut bien nous accueillir pour un prix raisonnable. Nous prenons la demie pension et on s'affère à renter le vélo dans le carton en prenant soin de ne pas dépasser les longueurs standards SNCF. Un petit nettoyage aux autres VTT puis repos avant de manger et enfin dodo.

73 Km parcourus pour 4 heures sur le vélo. Depuis le Puy en Velay nous avons fait 646 km.

Retourner au contenu | Retourner au menu