Aller au contenu

Menu principal :

Les canaux > Canal garonne/canal du midi en 2015 > le parcours

Créon – Tonneins
-----------------------

Vendredi 2 octobre 2015

Pour ce matin de véritable départ, nous ne sommes pas gâtés. Il fait un froid de canard et nous attendons 9 heures pour partir. Il nous faut reprendre la piste à l’entrée de la ville. Celle-ci trouvée, peu après, nous traversons un tunnel qui a la particularité de s’allumer à mesure que l’on avance. Il fait toujours très froid et nous traversons les vignes dont les feuilles commencent à changer de couleur. A Sauveterre de Guyenne, la piste Lapébie s’arrête et commence alors la voie verte. On en profite pour entrer dans cette ville par une porte fortifiée et faire quelques achats à la Superette pour le repas de midi. Nous arrivons au moulin de Loubens, magnifique, et petit arrêt pour faire quelques photos. A partir de cet endroit il y a deux possibilités soit par la vallée du Dropt, itinéraire assez plat et conseillé ou la variante directe vers la Réole mais assez vallonnée. Nous décidons de prendre la vallée du Dropt. A Gironde sur Drop, on se trompe de route et l’on doit rebrousser chemin car nous sommes devant le fleuve sans aucune possibilité de continuer.  Nous atteignons La Réole vers les 13 heures et il est temps de casser la croute dans une aire de repos au bord de la Garonne. Il fait moins froid et si les services municipaux n’avaient pas eu la bonne idée de se mettre à couper certains arbres nous serions restés un peu plus. Sitôt passé le pont, nous continuons sur la voie verte, le long du canal, en bord de la digue. Notre chemin est très calme, réservé aux piétons et aux vélos. Le pont Berrat traversé, on file sur Meilhan. De temps en temps des bases nautiques sont implantées sur le bord du canal. Nous essayons de trouver un hébergement à La Gruyère. Malheureusement soit ils n’existent plus soit ils ne répondent pas. Il est vrai que nous sommes en fin de saison et que la plupart sont fermés. Nous trouvons un hôtel à Tonneins. C’est parfait car la grand-mère d’Aimé est enterrée dans cette ville et on ira y faire un tour demain matin pour essayer de repérer sa tombe. Mais en attendant, c’est un peu la galère pour trouver notre route dans tous ces petits chemins qui sont en plus en travaux. Nous traversons enfin après maintes difficultés le pont sur la Garonne et continuons encore 10 minutes pour trouver notre hôtel qui se situe en banlieue.

Total 99 km - 362 mètres de dénivelé - 17,5 km/h de moyenne - 5h45 de pédalage



Retourner au contenu | Retourner au menu