Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Arles-Santiago-Fisterra en 2014 > Le trajet > Camino Frances : Puenta La Reina - Fisterra

Castaneda – Santiago
---------

Samedi 14 Juin 2014

Départ vers les 8h30. Il fait un peu frais ce matin ce qui nous oblige à mettre les vêtements longs. Le brouillard est présent pas très épais mais suffisamment pour bloquer les rayons de soleil qui pourraient venir. C’est souvent comme cela en Galice à cause de l’océan pas très éloigné et de ses inévitables entrées maritimes. Toujours les fortes montées et descentes qui n’en finissent plus ponctuent le chemin. Vers Arzua, le brouillard se lève, il devient assez difficile de circuler car c’est maintenant une foule de pèlerins qui se dirige vers Santiago. Il semblerait que le dernier tronçon soit une étape très prisée. Probablement que la majorité de ces piétons n’a pas fait beaucoup de kilomètres…… On passe sur les bords de l’aéroport de Lavacolla pour arriver au Monte de Gozo où des millions de soupirs de joie ont été poussés au cours de l’histoire millénaire (Gozo = joie en espagnol). En 1993, le pape Jean Paul II est venu au mont pour inaugurer une stèle à son effigie. Tout en bas la ville de Santiago de Compostela but du voyage. Nous entamons la descente avec un bref arrêt devant le panneau ici aussi tagué à l’extrême. Nous désirons nous diriger en premier vers le marchand de vélos qui nous les emballera avant le départ en bus vers la France. Celui-ci nous conseille d’aller nous renseigner car la compagnie ALSA ne prend pas ce genre de colis. Direction la « estacion des autobuses » où l’on nous confirme bien que les deux roues ne sont pas acceptés en voyage international. Il faudra donc faire rapatrier nos montures par une compagnie spécialisée. Un représentant d’une compagnie proposant ce genre de transfert est trouvé sur la place de l’Obradorio qui pour 94 Euros les acheminera jusqu’à la porte de notre domicile. Affaire donc réglée. Place maintenant à la délivrance de la Compostella, le »diplôme » qui atteste de notre parcours. Il y a une queue pas possible au moins 1 heure d’attente avant de passer. Il n’est pas question de laisser les vélos sans surveillance Gégé s’en chargera et nous attendra. Or au moment de la délivrance, la personne refuse de nous donner celle de Gégé car la compostella ne peut être donnée qu’au propriétaire de la crédentiale. On ne va quand même pas faire poiroter Gégé une heure de plus dans la queue. Apres discussions, on trouve un arrangement : Gégé pourra passer directement. Ouf…..Il est 14h30, l’hôtel veut bien nous donner la clef de la chambre pour prendre une douche et poser nos sacs. L’après midi sera consacrée à la visite de la cathédrale et aussi à un peu de shopping. En ce début de soirée il fait encore très chaud, un petit repas pris au resto en bas de l’hôtel puis dodo bien mérité.

Kilomètres parcourus : 50 pour 3 heures de pédalage.

Retourner au contenu | Retourner au menu