Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Seville-Santiago en 2018 > Le trajet > Via de la Plata
Canaveral – Aldeanueva del Camino
07/05/2018

Nous partons vers l3s 7h30 après avoir pris le petit déjeuner dans un bar au bas du logement. Il fait frais, quelques gouttes tombent encore et comme les jours précédents, on débute par une bonne montée qui met à mal nos muscles encore froids. Après avoir passé un col, nous prenons une variante pour éviter une partie pierreuse qui nos mène à Holguera. C'est un tout petit village avant celui de Riolobos qui est plus important. Puis suit un autre village entouré de muraille et tout haut perché Galisteo. On roule maintenant sur une petite route tranquille qui est aussi le chemin officiel pour arriver dans la ville de Carcaboso. On en profite pour acheter de quoi manger pour midi mais la ville est en travaux et c'est avec difficultés que l'on retrouve les fléchés jaunes indiquant la voie à suivre. Puis d'un seul coup plus rien, on est en pleine nature, aucunes habitations seul un petit sentier semble nous montrer le bon et seul chemin. On se pose quand même la question de savoir si l'on ne s'est pas trompé à quelque part. Mais comme il n'y a rien d'autre on continue et 30 minutes plus tard, à l'occasion d'un bon raidillon, voilà les flèches qui réapparaissent. On en profite pour casser la croûte sous les chênes verts, assis sur une borne du camino. A quelques 300 mètres, nous pouvons apercevoir un groupe de pèlerins qui fait la même chose. Les gués se succèdent les uns après les autres mais peu profonds. Par contre de nombreuses barrières et portillons coupent le chemin. A chaque fois, il faut descendre de vélo, ouvrir, passer et refermer ensuite. C'est assez éprouvant car à chaque fois, il faut relancer les muscles et la machine. Soudain, au bon milieu du chemin, un monument se dresse : c'est l'Arco de Caparra. Quelle idée ont eu les romains de dresser un arc en pleine campagne, loin de tout. Les fouilles tout autour ont fait surgir un village romain. Impression bizarre de ces constructions qui devaient servir à quelque chose mais quoi ? Après quelques photos, nous repartons toujours avec les mêmes portillons et gués. Dans l'un deux, il est impossible de passer, la profondeur au milieu doit être de plus de 60 cm avec des pierres au fond et un fort courant. Cela ressemble plutôt à une rivière. Il faut se déchausser, passer d'abord les sacs puis porter les vélos sur l'autre rive. Heureusement l'eau n'est pas froide en de début du mois de mai. On reprend une piste qui nous emmène vers la route nationale. La pluie commence à tomber et on est obligé de bâcher les sacs et de se protéger. Quelques 10 km plus loin c'est le terme de l’étape Aldeanueva del Camino.

Total km 78,4 pour  5 h45 de pédalage. Dénivelé positif 726 mètres.
Retourner au contenu | Retourner au menu