Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Lisbonne-Santiago en 2016 > Le Trajet > Portugal

Alvorge – Agueda
----------

Mardi 24 Mai 2016

Apres avoir pris le petit déjeuner au bar nous partons vers Rabacal. Malgré tous les renseignements donnés par le patron du bar si sympathique,  nous ratons le chemin et prenons la décision de suivre la route jusqu’à Condeixa a Nova. Surtout que la pluie est de la partie, pas de fortes averses mais une espèce de crachin assez dru pour nous mouiller et nous obliger à mettre et enlever nos vêtements de pluie chaque dix minutes. Notre objectif est de rallier Coimbra, ville importante, la troisième du Portugal. Nous y arrivons par une rue abrupte pavée et comme il pleut de plus en plus c’est assez dangereux. Apres voir traversé le pont, il faut s’enfiler dans la ville par des rues toujours pavées, glissantes sous la pluie. Il n’est pas question de perdre les flèches jaunes sur le sol indiquant le chemin car dans cette ville on ne s’y retrouverait plus. Les rues sont étroites, grouillantes de monde aussi nous devons descendre de vélos et marcher à pieds. Coimbra et une ville typique, probablement assez ancienne avec son université juchée tout en haut de la colline. Enfin nous atteignons  la banlieue et arrivons dans le village de Trouxemil vers les 13 heures.  Il est temps de penser à manger, une petite épicerie/bar nous servira une pizza pas très alléchante mais bienvenue. La pluie tombe toujours et ne s’arrêtera que vers les 15 heures. En attendant on met et on enlève les vêtements de pluie continuellement. Fatiguant et usant. Par un chemin bordé d’eucalyptus nous arrivons à Mealhada puis prenons une piste cyclable qui nous mènera à Sernadelo. On a essayé de quitter le chemin pour éviter la boue mais la route est bien trop dangereuse avec tous les camions qui nous frôlent. Aussi retour sur le chemin pour atteindre Aguada de Baixo et son église entièrement recouverte d’azulejos.  Nous suivons une petite route complètement déserte. Ni pèlerins, ni voitures rien du tout, on est les seuls à l’emprunter. Arrivé à Agueda, sur un rond point, un panneau  interdit la route aux chevaux et aux motos.  Comme la police se trouve là, on demande si les vélos sont permis : c’est un NON catégorique  et nous devons faire un bon détour pour franchir le pont et se diriger l’office du tourisme. Celui-ci nous indique un  logement à la sortie de la ville, petit hôtel qui fait aussi auberge de pèlerins. La réceptionniste nous propose de commander notre repas du soir car ils ne font pas restaurant et de diner dans la salle des petits déjeuners. Nous acceptons bien volontiers surtout qu’elle nous offre aussi la possibilité de laver et sécher tout notre linge pour 9 euros. Nous sommes toujours en contact avec cette amabilité chère aux portugais……

Distance parcourue 86,7 km – 5h47 de pédalage – vitesse moyenne 14,97 km/h – vitesse maxi 50,96 km/h – Calories dépensées 2439 – dénivelé positif 846 mètres -  dénivelé négatif 1030 mètres


Retourner au contenu | Retourner au menu