Aller au contenu

Menu principal :

Mes Six Chemins de Compostelle > Seville-Santiago en 2018 > Le trajet > Via de la Plata
Aldeanueva del Camino – San Pedro Rozados
08/05/2018

Il a plu une bonne partie de la nuit. Aussi le sol est tout mouillé quand on se lève. Le temps de déjeuner et d'aller chercher les vélos au garage on démarre. Dés la sortie de la ville, à notre grande stupéfaction, il y a de la neige sur les montagnes environnantes. Le chemin étant commun avec la route, nous dépassons quelques pèlerins. La ville thermale de Banos de Montemayor est traversée et nous laisse voir les curistes qui se dirigent vers leur soins. La route dans la ville décrit des lacets que nous montons tranquillement pour attaquer le seul col de la journée le Puerto de Bejar. On est entré dans la Castille. Comme on ne voit pas le panneau du col, il faut faire le point. En fait le col est plus bas et il faut redescendre 1 km pour trouver le chemin piétonnier. C'est le village qui porte le nom. Le chemin devient technique entre les châtaigniers et autres arbres et il faut garder toute la concentration possible. Au fond de la vallée un vieux pont romain nous permet de traverser la rivière. S'en suit une piste montante mais goudronnée. Un cycliste espagnol nous demande sa route mais il est avec un vélo normal de ville pas VTT et on est obligé de l'informer qu'il va en baver un peu pour atteindre le col et probablement il devra pousser le vélo sur au moins 3 ou 4 km.  Vers les midi nous trouvons un bar ouvert à Valverde de Valdelacasa. Bien content de trouver quelques tapas à grignoter dans un lieu si désertique. Aucune habitations, il n'y a rien que de larges étendues de terre. Seules quelques vaches paissent paisiblement dans cette contrée. Et tout cela sur des dizaines de km. Le chemin passe à travers des herbes assez hautes mais on peut le suivre grâce aux bornes romaines qu'il ne faut pas quitter sous peine de se perdre car il y a des pistes de partout. Merci peuple romain d'avoir balisé ce chemin. Pour éviter des zones rocailleuse nous empruntons une piste qui nous fait traverser difficilement le village de Navarredonda de Salvatierra exempt de panneau ou de fléchage. Il nous semblait qu'il ne restait plus que quelques km pour arriver au terme de l’étape San Pedros Rozados mais il n'en est rien. Ce ne sont que fortes montées sur une piste quand même goudronnée. Aussi nous arrivons exténués au village. Tous les logements sont pris seules 2 places sont possibles dans un dortoir de 16 que nous acceptons car vraiment trop fatigués pour aller plus loin.

Total 78 km pour 6h33 de pédalage. Dénivelé positif 1183 mètres.
Retourner au contenu | Retourner au menu