Aller au contenu

Menu principal :

Chemin de Stevenson

Quelques petits conseils suite à notre voyage

Commencer très tôt la logistique. Cela prend beaucoup plus de temps que l'on ne pense. La préparation du voyage est un facteur primordial de réussite.
Le topo-guide Chamina "Le chemin de Stevenson" a été très utile voire indispensable.
Nous avons essayé le dessus de selle en gel. Bien qu'un peu septique au départ, ce fut une bonne idée. On recommencera.
Nous avions pris chacun un sac à dos (20litres et 35 litres). Il s'avérera assez vite que les 35 litres sont plus appropriés.
La gourde avec pipette dans le sac avait une contenance de 1,5 litres. Ce n'est pas assez pour une journée. Il faut penser à la remplir sitôt que cela est possible par exemple au restaurant à midi ou sur un point d'eau.
Dans les grandes montées, ne pas hésiter à faire une petite pause. Cela permet de reprendre son souffle et nous nous sommes aperçus qu'il valait mieux faire 2 courtes pauses de  3 ou 4 minutes plutôt qu'une grande de 10 minutes.
Eviter de prendre des risques inutiles car dans la plupart des cas, seul l'helico pourra venir en aide. Ne jamais dépasser ses limites.
Faire attention au repas de midi. Il n ' y a pas toujours de ravitaillement possible quand la fringale arrive. Nous avions toujours à notre portée des barres de céréales et des fruits secs qui ont été plusieurs fois les bienvenus, surtout avant le repas du soir qui peut être tardif.
Au moindre doute sur une erreur d'itinéraire, faire le point. Le Gr70 est plutôt destiné aux marcheurs. A VTT, on va plus vite et on saute plus facilement une indication car on est plus concentré sur l'état du chemin que sur les balises.
Eviter de partir seul et bien s'entendre sur le style de parcours avant le départ (sportif haut niveau, rapide, randonnée sportive, …..).
Pour les téléphones portables, la plupart des fournisseurs connus ne passent pas. Souvent nous avons eu la surprise de voir un service inconnu.



Retourner au contenu | Retourner au menu