Aller au contenu

Menu principal :

Mes Cinq Chemins de Compostelle > Le Puy-Santiago-Fisterra en 2009 > Le trajet > Le Camino Frances - Côté Espagnol

SARRIA - ARZUA

---------------------


Lundi 22 Juin

Réveil à 6h30 et comme d'habitude, quand on n'a pas la possibilité de déjeuner, un peu d'eau chaude dans une gourde et un sachet de café feront l'affaire. Aujourd'hui plus de chance, en traversant Sarria, nous trouvons une panaderia ouverte. On pourra acheter de quoi se restaurer. Le haut de la ville est perchée sur la colline, le chemin passant par là, nous devons fournir un effort dés le départ. Le brouillard est très épais et nous oblige à garder le k-way et à enlever les lunettes car de fines gouttelettes s'y déposent dessus. Vers 10 heures, d'un seul coup, il n'y a plus de brouillard et l' itineraire passant par de petites routes de communication entre les villages, nous découvrons les paysages magnifiques de la Galice. Cette région ressemble énormément aux Cévennes Françaises : chemins étroits entre deux murs de pierres, fougères, chênes.....Nous traversons plusieurs petits ruisseaux et parfois nous devons les remonter dans l'eau. Vers Abrea, nous passons devant la borne 100, c'est à dire qu'il ne nous reste plus que 100 km pour arriver à Compostelle. Le brouillard revient et nous oblige à enfiler une fois de plus les k-way. Nous devons traverser le pont enjambant de lac artificiel de Portomatin pour arriver devant l'entrée de la ville. Apres Hospital da Cruz nous apercevons la Sierra Ligonde et arrivons à Palas de Rei pour manger. Vers O Coto, nous quittons la province de Lugo pour celle de la Coruna. L'après midi sous une très forte chaleur, nous passons Melide et à sa suite, plein de petits villages. On suit de petits sentiers tous aussi magnifiques les uns que les autres, parfois traversons un pont ou plutôt de grosses pierres mises ici pour permettre aux pèlerins de poser les pieds. Le chemin monte et descend sans cesse, le plus souvent à travers les forêts d'eucalyptus odorantes. Peu avant Arzua, je sens que la chaleur est en train de me terrasser. Probablement un coup de chaleur, il faut s'arrêter au plus vite. Nous trouvons un gîte dans une casa rural à Portela-Arzua. Une bonne douche froide et tout rentre dans l'ordre. Nous mangerons au gîte car il fait la demie pension.



76,5 km parcourus pour 6 heures sur le vélo. Depuis le Puy nous avons fait 1504 km.

Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Pages vues
Nombre de visites
Retourner au contenu | Retourner au menu