Aller au contenu

Menu principal :

Mes Cinq Chemins de Compostelle > Le Puy-Santiago-Fisterra en 2009 > Le trajet > Le chemin vers Fisterra

SANTIAGO DE COMPOSTELA - FISTERRA

-----------------------------




Mercredi 24 Juin

Notre plan pour aujourd'hui est de terminer le chemin complet en nous rendant à Fisterra, dernier lieu du chemin. Il nous reste trois jours avant le départ mais nous voulons garder le dernier pour flâner et faire les dernières emplettes à Santiago de Compostela. Nous devrons exécuter un rapide aller retour et il ne sera pas possible de le faire par le chemin dans le temps imparti. Nous devons prendre la route. Mais même l'office de tourisme ne sait pas s'il existe véritablement une route pour s'y rendre. Pourtant les habitants doivent bien posséder des voitures!!!! Optimistes, nous verrons bien. Nous nous levons vers les 8 heures, on ne se presse pas car nous n'avons que 85 km à faire normalement sur route goudronnée. Apres un bon et copieux petit déjeuner nous partons en direction de Negreira. Il fait très frais nous devons mettre les k-way. La route est assez vallonnée, les montées et descentes se succèdent. Vers 11 heures 30, dans un village nous apercevons une épicerie. C'est la première possibilité de se ravitailler depuis Santiago. On se demande comment les gens peuvent vivre dans des endroits aussi reculés de cette Galice. Le vent s'est levé et nous devons pédaler fortement pour avancer. Nous passons Oliveiroa et vers 13 heures 30 nous pouvons apercevoir pour la première fois, dans le fond un petit bout d' Océan. Nous passons dans le port de Corcubion et décidons de manger dans un petit restaurant populaire nommé ici un "meson". Nous suivons la côte en direction de Sardineiro et vers 15 heures, nous pouvons voir dans le lointain Fisterra. Nous prenons un gite dans la ville et filons aussitôt vers l'office pour la délivrance de la Fisterra qui est le diplôme accordé aux pèlerins ayant rejoint le Finistère (Fin de la Terre). Mais nous n'avons pas encore terminé notre parcours car la tradition veut que l'on se rende au phare dernier point de L'Europe avant l'Atlantique. Nous y allons en fin d'après midi. La route monte fortement, nous passons devant la dernière fontaine puis la dernière croix. Juste avant le phare, se dresse la borne zéro qui marque la fin du chemin de Compostelle. Sur un rocher face à l'Océan une chaussure en bronze fixée sur un rocher semble perdue, contemplant la mer. La tradition veut que les pèlerins se débarrassent ici de leurs vêtements en les brûlant. Pierre ne faillit pas à la règle et sacrifie une paire de chaussettes. C'est le point le plus avancé de L'Europe et l'on peut voir le pilonne ou les pèlerins laissent leurs dernières affaires ou leurs dernières nourritures restantes marquant ainsi la fin du pèlerinage. Encore un dernier regard sur un petit rocher dans cet immense et infini Océan et nous retournons au gite. Nous mangerons dans la chambre car nous n'avons pas envie de retourner en ville. Probablement la nostalgie..... nous gagne peu à peu..... sans s'en rendre compte. Demain sera le retour et le dernier trajet à vélo mais pour le moment nous profitons de cette vue splendide sur cette mer si calme aujourd'hui.

Nous avons parcouru 101 km pour 5 heures passées sur le vélo.

Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Pages vues
Nombre de visites
Retourner au contenu | Retourner au menu