Aller au contenu

Menu principal :

Mes Cinq Chemins de Compostelle > Madrid-Santiago en 2017 > Le Trajet > Le chemin de Madrid
MADRID – MATAELPINO

-------------------

24/05/2017

Nous avons décidés de partir tôt pour éviter l’énorme trafic. Quand le réveil sonne il est 6 heures et il fait encore nuit. Le temps de préparer les affaires, le jour se pointe. Nous descendons les vélos et commençons la traversée. Il y a déjà beaucoup de monde, des voitures de partout. Nous devons rejoindre la place de la Castelana et ce n'est pas facile. Les bus et les autos sont omniprésents. Nous roulerons donc le plus possible sur les trottoirs. Les tours penchées passées, nous trouvons les premières flèches jaunes qui montrent  le balisage du chemin. Je me demande bien l'avantage de construire des tours penchées….Passage devant le stade du Real de Madrid puis direction Fuencarral. La traversée d'un marché en plein air nous cache les flèches et nous nous perdons. Il faut revenir sur nos pas. Sur les conseils d'une personne, nous retrouvons nos flèches jaunes. Par bonheur un Macdonald se dresse devant nous. Comme nous n'avons pas pris de petit déjeuner ce matin, on s'y engouffre pour un petit café bienvenu. Nous devions nous retrouver à Trescantos mais bizarrement on arrive à dans la ville de Colmenar Viejo. Il fait 37° et on commence à ressentir fortement la chaleur. Petite restauration prise dans une épicerie et on repart. Le chemin devient infernal, il faut pousser les vélos, on ne peut plus rouler car des rochers dépassent du sol. La température est maintenant de 41,5°. Heureusement que nous avons fait le plein d'eau il y a peu de temps sinon on frôlerait la déshydratation. Quelques incidents mécaniques nous obligent par deux fois à nous arrêter mais rien de grave. Arrivés à Manzaranes nous espérons trouver un logement mais il n'y a rien, il faut repartir et aller plus loin malgré la fatigue. Nous souffrons de plus en plus de la chaleur. Comble de malheur, le pneu de Corinne s'est dégonflé, surement une crevaison, il nous faut réparer. Il est plus de 17n heures, on est fourbus par cette fatigante journée et n’avons pas le courage d’aller plus loin. La solution serait de dormir à la belle étoile  sur le bord du chemin. A ce moment là, un cycliste espagnol passe et nous propose son aide. Il connait très bien la région et connait  une auberge de pèlerins à 6 km de là. Il téléphone et nous retient  deux places libres. Nous repartons tranquillement en le suivant. La solidarité est encore de ce monde, rien n'est vraiment perdu…..Quelques achats à l'épicerie pour se restaurer ce soir et c'est un grand dodo jusqu'au lendemain matin.

Total km : 58 -  Heures passées sur le vélo : 2h54  - Dénivelé positif : 1079 mètres

Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Pages vues
Nombre de visites
Retourner au contenu | Retourner au menu