Aller au contenu

Menu principal :

Mes Cinq Chemins de Compostelle > Le Puy-Santiago-Fisterra en 2009 > Le trajet > Le GR65 - Côté Français

Golinhac - Livinhac le Haut

------------------------------


Jeudi 4 Juin

Nous partons du gite vers les 9 heures pour profiter encore un peu de ce site magnifique et son très bon accueil. Le chemin est toujours aussi éprouvant avec montées et descentes qui se succèdent continuellement. Nous arrivons à Sénergues passons devant son église et sa tour dite des Anglais. Les petits villages se suivent Fontromieu, Saint Marcel et nous prenons un petit sentier qui doit nous mener à Conques. Ce sentier, très étroit doit être extrêmement glissant, (à la limite dangereux) lors d'une averse. Mais cela valait l'effort car l 'arrivée sur Conques (qui doit son nom au mot coquille) est splendide. Depuis toujours, ce village a été une étape pour les pèlerins se rendant à Compostelle. Sa rue principale est empierrée ainsi d'ailleurs que les quelques rares autres. La cathédrale est impressionnante aussi bien par ses dimensions que par l'art qui à été déployé pour la construire. Son nom (Sainte-Foy) vient d'une martyre française qui avait refusé d'adorer les dieux païens en l'an 303. L'intérieur de l'abbaye renferme sa statue reliquaire. Le tympan sur une porte extérieure dit "du jugement dernier" est un des plus beaux de l'époque romane. Derrière le cœur de l'église, on peut apercevoir des sarcophages monolithes. Ils ont servis dans le temps de tombeaux provisoires aux pèlerins décédés pendant l'hiver en  attendant le printemps et des temps plus cléments pour creuser une tombe. Bien que nous ayons passé trois heures à visiter, nous regrettons de ne pas avoir fait étape dans ce lieux si mythique. Après avoir mangé sur le parvis, nous repartons vers Noailhac par la route car la montée sur les plateaux s'avère impossible aux VTT. Malgré le goudron, la route monte sévèrement. Enfin nous passons la Chapelle Sainte Foy avec une dernière vue sur Conques. Descente sur Decazeville, jadis site important d'exploitation du charbon. Après un très dur raidard, nous arrivons au gite à Livinhac vers 18 heures. Nous n'avons parcouru que 50 km (arrêt à Conques oblige) pour une dénivellation de 1145 mètres et 4 heures 35 sur le vélo.

Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Pages vues
Nombre de visites
Retourner au contenu | Retourner au menu