Aller au contenu

Menu principal :

Mes Cinq Chemins de Compostelle > Irun-Santiago en 2015

Les gites et auberges - Avis
----------------

Le chemin du Nord n'étant pas spécialement  surchargé, on trouve facilement de quoi se loger du moins jusqu'à la rencontre du Camino Frances et sa trainée de chenilles processionnaires. Attention quand même sur certaines portions de montagne, l'offre est limitée y compris pour le ravitaillement. Parfois, il y a lieu de bien regarder le guide et d'évaluer l'heure et la distance jusqu'au prochain arrêt. En Espagne les restos n'ouvrent que rarement avant 13 heures et presque tous les magasins sont fermés de 13 heures à 17 heures. Dans tous les hébergements, on nous a toujours proposé gratuitement un garage pour garer nos  vélos.

IRUN :
Albergue de peregrinos. Comme nous étions cycliste, l'hôtelier nous a casé dans le garage transformé en dortoir. Environ une quinzaine de personnes peuvent y prendre place. Confort sommaire des auberges de pèlerins. Petit déjeuner succinct à l'étage. Le prix est "donativo" c'est à dire laissé à l'appréciation. Pour info, nous avons donné 25 euros pour les 3. On ne peut demander plus pour ce genre d'établissement.

ZUMAIA :
Santa Clara. La route pour y arriver est assez abrupte mais la vue sur l'océan vaut le détour. Magnifique demeure. On a pris 2 chambres car il n'y avait pas de chambre pour trois. Corine aura donc une chambre pour elle toute seule. Propreté de rigueur, grande amabilité et toujours cette vue sublime depuis les chambres. La patronne nous a proposé de nous emmener au restaurant le soir et de venir nous rechercher. En plus, cerise sur le gâteau, elle nous a lavé nos vêtements gratuitement. Chose rare pour être mentionnée. Prix : 21 euros par personne avec un très bon petit déjeuner. A recommander chaudement. Que désirer de mieux…. Presque pas possible.

LEZANA :
Auberge municipale de Lezana. C'est une auberge de pèlerins très propre avec un dortoir de 15 à 20 personnes. Si on ne veut pas entendre des ronflements la nuit ou des vas et vients incessants, il ne faut pas aller dans ces auberges. Sinon on doit en accepter les inconvénients.  Prix donativo.

CASTRO URDIALES :
Hôtel/pension Agua Viva. Nous avons le choix entre le dortoir de 5 à 6 personnes pour 12 euros chacun ou une chambre individuelle pour trois à 54 euros soit 18/personne. Nous prenons la chambre individuelle car cela compensera de la veille avec l'auberge des pèlerins. Belle chambre avec grande salle de bains. Bon rapport qualité/prix. On peut manger dans cet hôtel ou pour 8,50 euros, on nous a servi un énorme plat de spaghettis à la tomate, le dessert et le vin. Petite remarque quand même,  la patronne à la fâcheuse tendance de vouloir proposer sans cesse des suppléments (massage, sauna…). Agréable séjour.

SANTILLANA DEL MAR :
Albergue Solar de Hidalgos. Belle demeure genre médiévale avec des coffres en bois, vieux sièges. Le patron ressemble étrangement au sergent Garcia dans les films de Zorro et d'un naturel très sympathique. Il nous propose soit le dortoir à 10 euros par personne ou une chambre pour trois à 45 euros. On n'hésite pas et optons pour la très belle chambre dans le style de l'auberge. On  ne sert pas les petits déjeuners mais qu'importe, c'est un très bon choix à recommander pour le dépaysement complet dans un calme absolu.

RIBADESELLA :
Hotel Arguelles. Grande chambre pour trois pour 60 euros. Salle de bains propre, rien à redire. On ne sert pas de petit déjeuner. Halte correcte sans plus mais attention dans cette ville il est parfois difficile de trouver un logement. Donc prendre rapidement ce que l'on trouve.

OVIEDO :
Albergue de peregrinos. Dortoir à lits superposés. La douche est fermée car en travaux (on passera outre).  Une seule toilette pour tous. Propre mais c'est vraiment le strict nécessaire et minimum pour se reposer des fatigues de la journée et passer une bonne nuit avant de repartir. Pour 5 euros que peut-on demander de plus?

TINEO :
Palacio de Meras. C'est la nouvelle auberge des pèlerins, toute neuve. Chambre de 4 lits avec douche et coin lecture/écriture. Le repas (excellent) est servi dans un immense patio/hall digne des meilleurs restaurants et tout cela pour 10 euros. C'est un très bon compromis entre l'hôtel et la classique auberge et les immanquables dortoirs. Possibilité de prendre un petit déjeuner complet  à 3 euros mais servi à partir de 7 heures le samedi et dimanche ce qui est un peu tard pour des pèlerins. Tout est ok, rien à redire, parfait pour nous. Ne pas hésiter à laisser la classique auberge en haut de la ville pour se diriger sur celle-ci. Prix 10euros/personne. A recommander fortement.

GRANDAS DE SALIME :
Hôtel Occidente. Dans une rue qui jouxte un des côtés de la collégiale. Belle chambre à trois lits avec petite salle de bains qui possède une baignoire pas très grande mais qui a le mérite d'exister.  Prix 45 euros. Patron très sympathique et arrangeant, on soupera ici ce soir car ils font aussi restaurant (poulpes avec vin blanc). Pour la totalité de la note, chambre, repas, bière, apéritif,  il nous sera réclamé 85 euros. Rien à dire, c'est parfait pour des pèlerins. A recommander bien sur.

LUGO :
Hôtel Alba. A l'intérieur de la muraille. Très belle et grande chambre à trois lits d'une  propreté exemplaire. Le patron est un gentil papy, extrêmement serviable. Il se partage l'accueil avec sa femme assez forte physiquement et tout aussi prévoyante. Pas de petits déjeuners. Les vélos seront garés dans un garage à 20 mètres de l'hôtel. Le soir nous irons déguster les poulpes dans un resto de cette merveilleuse ville.  Prix de la chambre 60 euros. Rien à redire.

PEDROUZO  (ARCA) :
Alberge O'Burgo. Nous sommes seulement à 20 km de Santiago et cela se sent. Le chemin du Nord est terminé et les hébergements sont pris d'assaut par une cohorte de pèlerins. Dortoir d'une dizaine de personnes, propre. Prix 10 euros par personne. Classique mais bien. Accueil parfait. La patronne est serviable, sympathique et cherche toujours à nous aider et nous faciliter notre séjour. Repas du soir pris au restaurant juste au bas de la pension.

SANTIAGO :
Hôtel Almeda. C'est le même hôtel que l'année dernière lors de Arles-Santiago. Il est tout prés du centre ville et de la cathédrale alors pourquoi s'en priver. Surtout que nous avions été très contents. Faire seulement gaffe de ne pas prendre un logement donnant sur la rue pavée très bruyante lorsque les voitures passent. Chambre un peu désuète mais correcte  à trois  lits. Jolie salle de bains. Le patron est serviable au possible et nous donnera pleins de renseignements. Prix spécial pèlerin 22 euros/personne/jour. Son emplacement et la gentillesse du personnel ne peuvent qu'émettre un avis favorable. A  recommander.


Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Pages vues
Nombre de visites
Retourner au contenu | Retourner au menu