Aller au contenu

Menu principal :

Mes Cinq Chemins de Compostelle > Le Puy-Santiago-Fisterra en 2009 > Le trajet > Le Camino Frances - Côté Espagnol

BELORADO - HONTANAS

----------------------------


Mercredi 17 Juin

Départ vers 7 heures 30. Malheureusement le gite ne fait pas le petit déjeuner. Il ne nous reste qu'une barre de céréale c'est peu mais mieux que rien. Il a énormément plu cette nuit, il tombe encore quelques gouttes. Le chemin est très humide, les roues se remplissent de boue dès les premiers kilomètres. Vers Tosantos nous trouvons un bar ouvert et en profitons pour manger quelques biscuits et boire un café. Le brouillard devient de plus en plus épais, impossible de garder les lunettes, de fines gouttelettes s'y déposent dessus. L' ascension des Monts d'Oca est plutôt rude en début puis relativement plane. Mais les pierres sont glissantes et par endroits, la poussette devient obligatoire. Sitôt dépassé San Juan de Ortega, le sentier s'ouvre sur une large vallée juste avant Ages. Nous entamons la montée du plateau de Matagrande où nous rencontrons un énorme troupeaux de moutons conduit par un berger. Il n'est pas très facile de doubler avec toutes ces bêtes au milieu du chemin. On doit descendre du vélo et marcher à pieds durant 10 bonnes minutes. Au sommet se dresse une croix puis nous entamons la descente, très pierreuse et délicate car le sol est encore mouillé bien qu'il ne pleuve plus . Nous arrivons dans la banlieue de Burgos  et suivons une longue avenue de 6 à 7 kilomètres. Nous décidons de prendre la contre allée pour éviter le flot des voitures. Apres avoir longé l e Rio Arlanzon, nous rentrons en ville par une magnifique porte qui rappelle un peu un arc de triomphe. Il y a 12 portes d'entrée. Nous devons nous frayer un passage parmi la circulation ce qui n'est pas toujours évident. Nous cherchons la station des bus car je dois réserver mon billet de retour pour être certain d'avoir une place. Le préposé ne veut pas prendre le VTT car les vélos sont interdits dans ces bus et il ne comprend pas qu'il sera enfermé dans une house spéciale pour le voyage. Tout finit par s'arranger et nous nous dirigeons vers la cathédrale Santa Maria dont les deux tours de 84 mètres sont visibles un peu de partout. C'est le bâtiment le plus imposant de Burgos : spectacle grandiose garanti. Elle renferme les ossements du Cid et son épouse. Il est 14 heures, nous n'avons presque rien mangé depuis hier soir aussi nous faisons une pause dans un petit restaurant sur le parvis, juste à coté du pèlerin en bronze.  Nous repartons et passons devant l 'immense université puis reprenons le sentier beaucoup plus calme.... Burgos est enfin derrière nous. Nous passons Hornillos del Camino à travers les champs de blé. Il n' y a aucun village rien que du blé, encore du blé. Il ne fait pas très chaud et c'est tant mieux car il n'y a pas beaucoup de points de ravitaillement en eau. Sur le chemin, nous croisons un âne qui attend, imperturbable au milieu du chemin que son maître (qui dort sous un arbre) veuille bien se réveiller. Nous lui donnons une barre de céréales (qu'il accepte volontiers) et nous prouve son affection par un petit bisou. Le maître ne s'est pas réveillé aussi nous repartons et arrivons à Hontanas vers les 17 heures.

85 kilomètres parcourus pour 6 heures passées sur le vélo. Depuis le Puy en Velay le compteur marque 1067 km.

Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Mon Site Gratuit : Compteur de visiteurs
Pages vues
Nombre de visites
Retourner au contenu | Retourner au menu